Programme d'Ecotechnie UNESCO-Cousteau

L'éducation, la science et la technologie sont capitales pour assurer le bien-être et la viabilité des générations actuelles et futures dans un monde qui rencontre des problèmes environnementaux grandissants.

En 1992, le Commandant Cousteau fut officiellement invité à la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement. L'année suivante, il fut nommé au Haut Comité Consultatif des Nations Unies sur le développement durable et accepta d'être conseillé de la Banque Mondiale sur les questions de développement durable. La même année, le Président français le nomma Président du Conseil sur le Droit des Générations Futures nouvellement crée; le Commandant démissionna de ce poste en 1995 pour protester contre la reprise par la France des essais nucléaires dans le Pacifique. En 1994, le Commandant Cousteau eut un rôle capital dans le lancement du Programme d'Ecotechnie UNESCO-Cousteau. Il insista sur le fait que l'absence de vision à long terme concernant les questions environnementales était l'un des défauts des sociétés modernes. Il soutenait en effet, que les sociétés actuelles avaient besoin d'un nouveau type de décideurs, mieux éduqués pour comprendre les interconnexions entre l'humanité et la nature, et qui soient concernés par le future et qui reconnaissent les valeurs au-delà des aspects économiques. A ce jour, 16 Chairs d'Université sous ce programme portent son nom.

Qu'est-ce que L'UCEP ?

Le Programme d'Ecotechnie UNESCO-Cousteau (UCEP) est une initiative internationale qui promeut l'interdisciplinarité pour l'éducation, la recherche et la prise de décision dans le domaine de l'environnement et du développement. C'est un effort conjoint du Programme de l'Unesco sur l'Homme et la Biosphère UNESCO’s Man and the Biosphere Programme (MAB) et et de l'Equipe Cousteau.

 Le mot Ecotechnie a été inventé par le Commandant Cousteau du Grec oikos qui signifie "la maison" et tekne signifiant "art de faire". L'Ecotechnie est un terme qui comprend les efforts d'interdisciplinarité dans les domaines de l'environnement et du développement, incluant mais non limité à l'Economie de l'Ecologie, l'Ecologie humaine et l'Eco technologie. L'Ecotechnie a donc pour but de considérer l'écologie, l'économie, les sciences sociales et la technologie d'une manière holistique pour comprendre les conséquences à long terme des décisions de gestion et de développement.

 La nécessité d'un programme comme l'UCEP est basée sur le fait que tandis que les problèmes environnementaux et le développement durables demandent des solutions intégrant des aspects économiques, sociaux, culturels et technologiques, les décideurs ont tendance à baser leurs décisions sur des bénéfices à court terme et ignorent souvent les coûts sociaux, environnementaux et culturels.

La sectorisation et la spécialisation imprègnent la société en général, combinées avec des intérêts politiques particuliers et l'industrie, cela forme des barrières qui bloquent un réel changement vers des prises de décision intégrées à long terme en faveur de l'environnement et de la durabilité.

L'accent mis sur le développement et la différenciation des disciplines scientifiques dans les universités a certainement caché les opportunités pour un travail commun entre les scientifiques du domaine de l'environnement et ceux des sciences sociales au-delà des limites de leur discipline. Pour permettre aux futurs décideurs de faire face à la complexité des problèmes de développement grâce à une approche intégrée et à long terme impliquant une sensibilisation aux questions locales, régionales et internationales, les motivations doivent être créées pour construire des ponts entre les disciplines et pour raviver les méthodes de travails enraciné dans les universités.

 Une approche Ecotechnique consiste donc à :
• Reconnaître la nature multidisciplinaire d'un problème;
• Avoir une vue à long terme;
• Améliorer l'équilibre entre l'utilisation et la conservation des ressources;
• Augmenter l'information du public et sa participation dans les prises de décision;
• Promouvoir un partage équitable des ressources et réduire les risques de conflits;
• Encourager le respect de la diversité culturelle, sociale et biologique.

 

Les moyens d'action de l'UCEP

Les Chaires de l'UCEP

L'UCEP agit principalement en apportant une reconnaissance internationale aux institutions universitaires et aux centres de recherches qui ont entrepris la mise en place d'activités de recherche et d'éducation interdisciplinaires qui combinent écologie, économie, sciences sociales et technologie grâce à la création des Chairs d'Ecotechnie UNESCO-Cousteau dans le cadre du programme de Chairs universitaires UNITWIN/UNESCO. Un des objectifs importants des Chairs est de promouvoir la création de réseaux régionaux entre universités qui travaillent dans le domaine des sciences de l'environnement pour le développement durable.

Les réseaux UCEP

Bien que l'UCEP considère que la mise en place d'une approche Ecotechnique doit être adaptée aux besoins nationaux, et que les programmes d'éducation de recherche doivent donc avoir des profils différents dans des pays différents, des activités en commun et des échanges d’expériences et d’informations à un niveau régional peuvent être très profitables. Les réseaux régionaux coordonnés par les Chairs d’Ecotechnie sont ouverts à toutes les institutions intéressées et actives dans des approches en relation avec l’Ecotechnie. Les réseaux UCEP servent à promouvoir les partenariats et le développement des compétences grâce à des formations multidisciplinaires rassemblant des experts, des professeurs et des étudiants de différents domaines participant au développement de séminaires et de cursus interdisciplinaires. Le réseau fournit également un forum qui promeut la discussion et la communication sur ces programmes, ces formations et programmes de recherche, et constitue un pont qui facilite les échanges et les transferts de connaissance liée à l’Ecotechnie entre professeurs, chercheurs, étudiants et décideurs.